jeudi 25 juillet 2019

LUCITE ESTIVALE : NOS SOLUTIONS POUR PRÉVENIR L’ALLERGIE AU SOLEIL




Inesthétiques petits boutons rouges, désagréables sensations de démangeaisons, impossibilité de lézarder au soleil... la lucite estivale est une réaction solaire qui peut gâcher le paradisiaque week-end que vous attendiez avec impatience après l’hiver ou le début de vos vacances aux Tropiques ! Couramment appelée “allergie au soleil”, cette affection cutanée apparaît souvent à l’arrivée des beaux jours, lors des premières expositions solaires au printemps ou au début de l’été. Fréquente, elle touche notamment les jeunes femmes. Plus de 20% de la population adulte en souffrirait.
Qu’est-ce que la lucite estivale ? Quelles sont les gestes à adopter pour l’éviter ? Découvrez nos explications et conseils !
Qu’est-ce que la lucite estivale ?
UNE DERMATOSE LIÉE AU SOLEIL
La photodermatose qu’est la lucite se caractérise par l’apparition de petits boutons prurigineux et de plaques rouges après une exposition au soleil intense et prolongée sur une peau non bronzée. À la différence de l’urticaire solaire (visible en environ 10 minutes), les symptômes de la lucite ne surgissent que 2 à 3 jours après l’exposition. Et si les peaux claires sont davantage touchées, les peaux mates ne sont pas épargnées !
Les éruptions cutanées inflammatoires provoquées par la lucite se localisent souvent sur les épaules, les bras, le décolleté, le dos, les mains et les pieds. Elles affectent rarement le visage - ce dernier étant progressivement et régulièrement exposé au soleil.
Que faire pour prévenir la lucite ?
LA CRÈME SOLAIRE, VOTRE PRINCIPAL ALLIÉ POUR VOUS PROTÉGER !
Pour éviter la lucite estivale, appliquer sur sa peau une crème solaire de très haute protection (SPF 50+) avant toute exposition est indispensable. N’hésitez pas à renouveler l’application toutes les 2 heures, et après vous être baigné à la plage ou à la piscine !
Nos conseils pour choisir la crème solaire adaptée :
  • optez pour un facteur de protection solaire élevé (50+ ou 50) ;
  • prenez soin de choisir un produit solaire possédant le signe UVA entouré ;
  • privilégiez les formules qui contiennent des filtres intitulés meroxyl XL, tinosorb M, dibenzotriazole ou butyl méthoxydibenzoyl méthane.
PRÉPAREZ VOTRE PEAU AU SOLEIL !
AVEC LES PHOTOPROTECTEURS INTERNES :
Avant le début de l’exposition solaire, la prise de compléments alimentaires solaire est une solution qui a fait ses preuves pour préparer sa peau au soleil et éviter l’apparition trop violente de petites papules rouges. En bonus, ces compléments permettent de booster votre bronzage et d’avoir un joli teint hâlé dès le début de l’été !
Comment fonctionnent-ils ?
Ils renforcent le système de défense de la peau contre les effets néfastes des rayons solaires, grâce à divers actifs. Très souvent, les formules contiennent certains de ces ingrédients :
  • des vitamines C et E, du sélénium, qui contribuent à protéger les cellules contre les radicaux libres,
  • des béta-carotènes ou des lycopènes, des pigments naturels qui favorisent la production de mélanine,
  • des huiles de poisson ou des huiles végétales, riches en oméga-3, qui stimulent la formation de collagène (que les rayons ultraviolets détruisent, mais qui est nécessaire à la bonne hydratation de la peau),
  • du para-aminobenzoïque, aussi appelée vitamine B10, connu pour diminuer la sensibilité aux coups de soleil,
  • du nicotinamide (vitamine PP ou B3), qui contribue au maintien d’une peau normale.
Si ces compléments alimentaires ne permettront pas d’éviter une lucite, ils auront néanmoins pour avantage d’augmenter son seuil de déclenchement.
AVEC DES ALIMENTS RICHES EN CAROTÉNOÏDES
Les caroténoïdes sont riches en bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A doté de vertus antioxydantes et photoprotectrices. On les retrouve dans des fruits (tomates, oranges, mangues, abricots, melon…) et des légumes (carottes crues, betterave, patate douce, épinards, mâche…). Ces aliments, s’ils ne remplacent pas une crème solaire, permettent néanmoins d’absorber un peu les ultraviolets.
SORTIE AU SOLEIL PROGRAMMÉE ? QUELQUES RÈGLES D’OR À RESPECTER !
  • Évitez de sortir lorsque l’ensoleillement est au plus fort (entre 12 et 16 heures).
  • Exposez-vous progressivement au soleil : commencez par une demi-heure en terrasse ou sur votre balcon plusieurs fois par semaine, et augmentez petit à petit la durée de l’exposition.
  • Si vous devez sortir au zénith, mettez-vous le plus souvent à l’ombre et portez des vêtements qui couvrent votre peau,
  • Si vous pratiquez une activité sportive en extérieur, de même, portez des vêtements légers mais couvrants, en plus d'appliquer une protection solaire SPF 50 ou 50+.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire